PLan du site [HISTOIRE DE L'ECRITURE] Histoire de l'écriture, histoire de l'art   Brigitte Tschamper créations internet, infographisme
  [HISTOIRE DE L'ART]
HISTOIRE DE L'ECRITURE: de l'écriture cunéiforme à la PAO
HISTOIRE DE L'ART PICTURAL: des peintures rupestres au Pop'art
  L'art préhistorique ou pariétal L'art égyptien L'art mésopostamien L'art crétois
  L'art Grec L'art à Rome L'époque paléochrétienne    
  Le moyen-âge La Renaissance L'art baroque Le rococo
  Le néoclassique Le Romantisme Le mouvement Réaliste    
  Les Impressionnistes
LES ...ISMES!
L'art contemporain    
DES ANNÉES 1990 à nos jours            
[Créations] [Infographies]   [Contact] [Bibliographie][Liens]        

À la suite des impressionnistes, de nouvelles influences permettent des changements de directions plus fréquents et moins prévisibles que ceux que l'histoire avait enregistré précédemment avec son alternance de classicismes et de réactions.
A partir de ce moment, les découvertes et le progrès dans chacun des arts seront rassemblés par des artistes, différant par leur évolution et leur préoccupation sociale. L'art de l'Orient avait suggéré des innovations, celui d'Afrique avait invité à d'autres et les évènements qui marquent le siècle en suggèrent encore d'autres. Peu à peu, la fonction esthétique de l'art se perd, elle aussi.
Une série de mouvements apparaissent rapidement, contemporains et consécutifs à l'Impressionnisme, les "Ismes":
[le Symbolisme] [le Fauvisme] [le Cubisme] [l'Art Nouveau ou Modernisme] [le Dadaïsme] et [le Surréalisme].

Le Symbolisme Le Fauvisme Le Cubisme L'Art Nouveau Le Dadaïsme Le Surréalisme

Le Symbolisme  
Moreau l'Enlèvement d'Europe
Le symbolisme est un courant artistique européen des deux dernières décennies du XIXe siècle.
Le symbolisme se définit essentiellement par l'idéalisme d'artistes en réaction à un monde trop matérialiste, celui issu des mutations de la révolution industrielle, voué au progrès technique, à la recherche du profit, aux luttociales.
Refusant la peinture narrative, la recherche de la vraisemblance, la perspective illusionniste, les proportions et autres canons traditionnels, s'inspirant des légendes bibliques et médiévales, d'une antiquité nostalgique, d'un Orient imaginaire et cruel, ils multiplient les recherches formelles : espace délibérément plat, graphismes précieux, harmonies chromatiques sophistiquées.
Certains se complaisent dans une peinture décadente, d'autres multiplient des ornements décoratifs maniéristes.
Entre 1880 et les premières années du XXe siècle, le symbolisme intéresse toute l'Europe, jusqu'à la Russie, et atteint les États-Unis.

Le Fauvisme

Henri Matisse, la Danse, 1909-1910

Le Fauvisme est un mouvement pictural français du XXe siècle, caractérisé par l'audace et la nouveauté de ses recherches chromatiques.
Les fauves rejetèrent la palette impressionniste aux tons doux et miroitants pour les couleurs pures et vives qu'utilisaient déjà Paul Gauguin et Vincent Van Gogh.
Le nom de fauves est une appellation peu flatteuse donnée par le critique d'art Louis Vauxcelles à un groupe d'artistes exposant dans la même salle au Salon d'automne de 1905.
On comptait parmi eux
André Derain, Maurice de Vlaminck, Henri Manguin,
Albert Marquet, Charles Camoin et Henri Matisse, chef de file incontesté.
Ils rallièrent à eux les peintres
Raoul Dufy, Émile-Othon Friesz, Georges Braque et le Hollandais Kees Van Dongen.